Sénégal : une maîtresse coranique étouffe son nouveau-né et le jette dans une fosse septique

Publicité

Ad Widget

La chambre criminelle du tribunal de Diourbel, ville du Sénégal située à environ 150 kilomètres à l’est de Dakar, a condamné à 5 ans de prison ferme pour “infanticide” une maîtresse coranique. Enceinte d’une relation d’adultère, M. Ndiaye est reconnue coupable d’avoir étouffé son nouveau-né avant de le jeter dans une fosse septique, rapporte L’Observateur.

“Ayant constaté que l’enfant n’était pas vivant, je l’ai enveloppé avec mon écharpe avant de le déposer sur un matelas. La nuit, j’ai servi le dîner à ma mère sans rien lui signaler”, a dit à la barre M. Ndiaye, ajoutant que vers l’aube, elle a pris le corps de l’enfant qu’elle a introduit dans la fosse septique.

Toujours à la barre, la maîtresse coranique dira qu’auparavant elle a caché la grossesse pour continuer à enseigner le Coran aux enfants, mais surtout pour ne pas être la risée de sa famille. A la naissance de l’enfant, elle dit vouloir le confier à un orphelinat, mais il est mort-né.

C’est le 1er avril 2018 que le grand frère de la prévenue a informé les éléments du commissariat spécial de la présence dans leur fosse septique du corps d’un nouveau-né emballé dans un tissu. Dans un état de putréfaction, le corps a été repêché et déposé à la morgue de l’hôpital Matlaboul Fawzaini de Touba.

L’enquête a permis de savoir que le nouveau-né appartient à M. Ndiaye. Interrogée, elle a reconnu les faits, expliquant être restée plusieurs années sans voir son mari, avant de soutenir que lors d’une campagne électorale, elle a rencontré un homme avec qui elle a noué une relation. De cette union, naîtra l’enfant. Mais le père, informé, a brandi des menaces.

Après une année de détention provisoire, dont le mandat de dépôt le 6 avril 2018, M. Ndiaye avait bénéficié d’une liberté provisoire le 29 mai 2019. La chambre criminelle l’a reconnue coupable d’infanticide et l’a condamnée à 5 ans ferme.

Publicité

Ad Widget

Recommandé pour vous

A propos de l'auteur: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 + 7 =