Tabaski : Getzner, bazin brodé et brodé Autriche en vogue à Dakar

Publicité

Ad Widget

Pour  la  fête  de  Tabaski  2020,  même  s’il  n’y  a  pas  beaucoup  de  clients  au  marché  Hlm de Dakar,   en raison  de  la  pandémie  de  Covid-19,  le  bazin,  le  brodé  et  le  Getzner  sont  les  tissus  les  plus prisés. 

La  plupart  des  vendeuses  interrogés  affirment  que  beaucoup de leurs clients  viennent demander  l’un  de  ces  trois  tissus. Mercredi  15  juillet,  à 14  heures  au  marché  Hlm,  l’un  des marchés  les  plus  populaires de  la  capitale  sénégalaise  en matière  de  vente  de  tissus  de luxe,  l’ambiance  n’est  pas  festive  comme  il  en  était  d’habitude  à  l’approche  d’une  fête pour  un  lieu  de  commerce  qui doit  sa  popularité  à  la  vente aux  enchères  en  veille  de  fête. En  temps normal,  deux  semaines  avant  une  grande  fête comme  la  Tabaski,  aller  dans ce  marché  était  un  calvaire car,  il  était  difficile  de  se  frayer un  chemin. 

Mais  cette  année, il  est  presque  désert  à  cause de  la  crise  sanitaire  liée  à  la Covid  19.  Les  tentes  qui étaient  jadis  confectionnées  n’existent  plus.  On  voit  des  tables occupées  par  les  petits  commerçants  où sont étalés  entre autres  des  prêts  à  porter,  des sacs  et  du  maquillage.  Les boutiques  de  vente  de  tissus sont  presque  désertes.  Beaucoup  de  tenanciers  de  ces espaces  de commerce ne souhaitent  pas  parler  à  un  journaliste. 

Des  clients  aussi  rechignent  à  donner  leur  avis. Quelques-uns  au  moins  acceptent  de  prêter  une  oreille  attentive à nos interrogations. Interpellée  sur  la  tendance  de la  Tabaski  A  M  T,  vendeuse  au marché  Hlm,  affirme  que  les tissus  que  les  clients  achètent le  plus  sont  :  le  Getzner  le  brodés  Autriche,  le  bazin  brodé  et le  brodé  Marie  Guèye.  Elle  ne manque pas de déplorer la  rareté  des  clients  :  «cette  année, nous n’avons  même pas vendu la  moitié  de  ce  que  nous  gagnons  les  années  précédentes. 

Des  fois,  on  est  obligé  de casser  les  prix  pour  pouvoir vendre  », confie-t-elle.  Et  de poursuivre  :  «  Nous  souhaitons que  cette  crise  sanitaire  finisse  pour  que  nous  reprenions  nos  activités  normalement  ».  F  K,  vendeuse  de boutique  de la  rue ‘’Maabo’’  est aussi  du  même  avis  :  la  tendance  de  la  Tabaski,  selon  elle, est  au  brodé,  au  bazin  brodé, au  Getzner  et  au  brodé  Autriche.  Quant à F B, elle pense que la  tendance,  c’est  le  ‘’thioup’’  et le  Getzner.  En  tout  cas  le  constat  est  général,  même  s’il  y  a des clients qui viennent acheter, il  y’a  un  grand  manque  à  gagner.

 (Sud Quotidien)

Publicité

Ad Widget

Recommandé pour vous

A propos de l'auteur: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 − 10 =