Formation en ligne: Un booster de carrière

Publicité

Ad Widget

Bien  loin les préjugés sur la formation à distance avec son corollaire d’appréhensions sur le curriculum du candidat. Le e-learning est devenu la formule par excellence, à l’ère du digital. 

Le marché de l’emploi est devenu une autoroute qui exige du carriériste, une compétente transversale. Le système Licence Master Doctorat (LMD) a accéléré le processus de la formation grâce à Internet. L’intégration de formation diplomante en ligne a changé les habitudes. Un mode de vie sans contraintes d’espace et de temps. Demain, (tout) le cursus de formation pourrait s’apparenter à quelque chose de virtuel, d’électronique. On n’en est pas encore là, mais l’idée a germé dans les esprits des pédagogues.

Des réformes, de l’innovation, une révolution. Certainement. D’abord proposée, à distance, par les grandes universités internationales, la formation en ligne a intégré (toutes) les écoles du monde. Pour le grand bonheur des apprenants. Les affranchis !

Un eldorado professionnel pour l’Afrique. Des cadres et des dirigeants ont vite franchi le pas des parcours pour managers. Les jeunes aussi, au cycle supérieur (pour le moment). Cette couche active n’a donc plus besoin de se casser la tête pour se former – à l’étranger. La certification en ligne permet à cette génération (mobile) d’être compétitive sur le marché local, à la suite de la formation. Dans un certain nombre de métiers. Nouveaux pour la plupart et directement liés au digital. Les anciens emplois s’adaptent ou se mettent à jour.

Il y a toutefois un bémol. Des universités et des grandes écoles africaines qui ont suivi le mouvement ne réunissent toujours pas les conditions de formation. Les apprenants peinent à avoir accès à Internet et/ou à un ordinateur. Les plateformes de formation ne sont pas encore adaptées. Les ressources en ligne n’existent pas et ne favorisent pas une interaction voire une interactivité dans l’apprentissage (entre enseignant et apprenant).

Ce « Open Classroom » de la formation en continue  (ou non) est accessible en série, à la carte et en toute flexibilité dans des formats courts ou longs et pour tous les budgets y compris par MOOC. Un nouveau levier (organisation personnelle et perte de repères) qui contraste avec la formation en présentiel. Se posent alors les attentes en termes de qualification et de satisfaction. Dès lors,  nos réserves alertent sur la nécessité d’accompagner l’application du système LMD dans cette nouvelle formation et de son économie qui gonflent le quota (annuel) de diplômés.

En attendant que la machine soit suffisamment huilée sur le continent, chaque africain (éligible) a l’opportunité de se former en ligne, en intégrant et en mettant en avant, son développement personnel. De quoi booster davantage sa carrière.

Esprit Magazine

Publicité

Ad Widget

Recommandé pour vous

A propos de l'auteur: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 + 25 =