Bamako : “les lignes n’ont pas du tout bougé”, selon l’Imam Dicko

Publicité

Ad Widget

“Les lignes n’ont pas du tout bougé” à Bamako, malgré la médiation des 5 chefs d’Etats ouest-africains, si l’on en croit à la déclaration de l’Imam Dicko à sa sortie d’audience. Dans une vidéo diffusé par nos confrères de Horon TV, l’Imam a soutenu que la délégation composée notamment de Macky Sall n’a rien dit qu’il puisse comprendre. Évoquant le cas des jeunes tués lors de la manifestation du 10 et 11 juillet, Il a soutenu qu’il préfère mourir martyrs que de mourir traître.

Publicité

Ad Widget

Recommandé pour vous

A propos de l'auteur: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 10 =