Saccage du journal ‘Les Échos’ au Sénégal : « si c’était à refaire, on va le refaire », disent les disciples du marabout

Publicité

Ad Widget

Les présumés auteurs du saccage du siège du journal Les Échos assument totalement leur acte. Face aux enquêteurs de la Section de Recherches de Colobane, les six (6)  mis en cause, âgés entre 20 et 31 ans, n’affichent aucun regret.

«Si c’était à refaire, on va le refaire», ont-ils confié aux enquêteurs, dans des propos repris par Les Échos. Pour eux, leur marabout, en l’occurrence Serigne Moustapha Sy, compte plus que quiconque à leurs yeux.

Les locaux du journal ‘LES ECHOS’ ont été saccagés ce lundi par des disciples de Serigne Moustapha Sy, responsable moral des Moustarchidines Wal Moustarchidaty. Huit (8) ordinateurs et une télévision écran plat ont été écrasés au sol, selon un membre de la rédaction.

Cette agression fait suite à la publication d’un article dans le journal affirmant que le guide Serigne Moustapha Sy a été testé positif au coronavirus. « Le responsable moral des moustarchidines wal miustarchidatis est malade. Serigne Moustapha Sy est atteint du coronavirus. Il est hospitalisé à l’hôpital principal de Dakar. Nous lui souhaitons prompt rétablissement », ont écrit nos confrères. L’information a été reprise par plusieurs sites d’informations et a fait le tour du monde.

Publicité

Ad Widget

Recommandé pour vous

A propos de l'auteur: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 23 =