Mali : Le M5 maintient la pression sur IBK

Publicité

Ad Widget

Le Mouvement du 05 juin – Rassemblement des forces patriotiques du Mali (M5 RFP) durcit le ton contre le pouvoir.
Les leaders de cette coalition qui regroupe des partis de l’opposition et de la société civile en sus de chefs religieux ont donné leur onction pour l’intensification du combat cette semaine.

Ainsi ce lundi, une conférence de presse se tiendra au siège de la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’Imam Dicko. Ce face à face avec la presse sera suivi mardi et mercredi d’une caravane des jeunes du mouvement contestataire sur les rives droite et gauche. Cette action se prolongera le jeudi sur Kati.

Le vendredi 21 août, un grand rassemblement est prévu à la place de l’Indépendance. Les manifestants comptent rééditer le coup du mardi 11 août en y passant la nuit.

Maintenant reste à savoir quelle sera la réaction du pouvoir qui est de plus en plus acculé par ce mouvement contestataire, vraisemblablement inarrêtable et intraitable dans ses revendications. En plus de la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta accusé d’avoir mis le Mali à genoux, le M5 RFP réclame la dissolution de l’Assemblée nationale et de la Cour constitutionnelle.

La mission de médiation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest a proposé des pistes de sortie de crise.

Avalisées par un sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement, les recommandations de l’organisation régionale concernent la recomposition de la Cour constitutionnelle, la formation d’un gouvernement d’union nationale et l’ouverture d’enquêtes sur les violences des 10, 11 et 12 juillet.

Le M5 RFP a rejeté toutes les solutions proposées par la CEDEAO.

Publicité

Ad Widget

Recommandé pour vous

A propos de l'auteur: Pape Amadou KANOUTE

Hello, je suis Pape Amadou, journaliste rédacteur web, basé à Dakar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 13 =