FIF: Comment Didier Drogba a réagi au rejet de sa candidature

Publicité

Ad Widget

Didier Drogba a été recalé par la Commission électorale de la FIF. Jeudi, la structure en charge de conduire l’élection du successeur de Sidy Diallo a jugé le dossier de l’ancien capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire incomplet. De son côté, la star du football a joué la carte de la sérénité.

Didier Drogba pas perturbé

C’est en fin de journée que l’information a été rendue publique. Didier Drogba n’a pas été retenu par la Commission électorale de la Fédération ivoirienne de football (FIF) pour prendre part à la course au fauteuil de Sidy Diallo. Le dossier de l’ancien Ballon d’or africain a été rejeté en raison de la présence parmi ses parrains de deux jugés illégaux. Malgré cette information, Didier Drogba n’a affiché aucune déception. Bien au contraire, l’ancien joueur de Chelsea est apparu sur une vidéo avec Copa Barry en fin d’après-midi.

Soutien indéfectible de Drogba, le gardien de but champion d’Afrique 2015 a affirmé dans un style bien ivoirien que son ex-capitaine en sélection est « serein comme Serena Williams » pendant que le porteur du projet « Renaissance » mimait un geste de tennis de la joueuse américaine. Ces quelques secondes ont boosté le moral des partisans de Didier Drogba qui espèrent un nouvel arbitrage de la FIFA.

Les collaborateurs de Didier Drogba sans pitié pour la FIF

Outre Didier Drogba, l’ancien international Zoro Marc a réagi à cette décision. Très critique envers les responsables de la fédération qu’il accuse de vouloir mettre les bâtons dans les roues de son candidat, l’ex-défenseur a affirmé « qu’ils ont manqué d’intelligence sur ce coup », avant d’ajouter sur Facebook : « Cette décision est nulle et non avenue… La victoire sera de notre côté, car nous avons le projet Renaissance avec nous », a poursuivi Zoro Marc.

Coordinateur de la campagne de Didier Drogba, Eugène Diomandé n’est pas en reste. Le président du Séwé sport de San Pedro a également tiré à boulets rouges sur la FIF, arguant que la décision prise l’a été « par une armée mexicaine ». « Nous allons nous référer à la FIFA et attendre sereinement. Car pour nous, cette bande d’amis qui a pris la décision ne représente pas la Commission Electorale », a annoncé le dirigeant, ouvrant ainsi la voie à une suite dans ce feuilleton.

afrique-sur7.fr

Publicité

Ad Widget

Recommandé pour vous

A propos de l'auteur: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 + 4 =