Sénégal : Que peut apporter Abdou-Lakhad Diallo ? Par CherCherifo Sadio

Publicité

Ad Widget

On ne va pas s’emballer, mais le joueur a quand-mème des caractéristiques qui nous permettent d’avoir de l’espérance par rapport à tout ce qu’on a dû subir sur le coté gauche de la défense des Lions depuis la blessure de Pape Ndiaye Souaré.

Abdou Dallo va-t-il enfin régler le problème à gauche ? Eh bien, la réponse est plutôt proche du positif que du négatif. Et, malgré les nombreuses incertitudes dans les réalités du football de haut niveau, l’espérance est encore une fois permise au vu de la valeur intrinsèque du néo-Lion.

Défenseur polyvalent, Lakhad offre plusieurs alternatives tactiques à un enctraineur, d’où son départ prématuré du championnat de France, où il a signé son retour depuis deux saisons, à Paris Saint Germain plus précisément.

Il est gaucher et est capable d’évoluer dans une équipe compatible au système du football dominant et dominé (deux système que j’ai eu à expliquer ici il y a quelques mois). Certes, il fait face à une âpre concurrence au PSG, mais ceux qui le suivent depuis ses débuts peuvent bien comprendre que c’est un profil qui peut jouer comme titulaire ailleurs et qui va aussi apporter de l’équilibre dans la défense des Lions du Sénégal, souvent faible en animation offensive.

Les vice-champions d’Afrique ont une bonne défense composés de de grands noms, mais qui laissent souvent trainer quelques faiblesses sur les cotés, à gauche plus précisément. Cela peut etre du au manque de profil souvent compatible.

Et, dans une défense, la compatibilité est le premier facteur de choix en vérité. Quand il y a une défaillance tactique dans un poste, le déséquilibre s’installe. Les centraux peuvent assurer les couvertures, mais pas tout le temps et pas face aux joueurs de gros calibres.

J’ai longtemps dit dans cette page que Youssoufe Sabaly est notre meilleur arrière droit, mais nous ne profitons pas de ses qualités, car, pour moi, le faire jouer à gauche n’est que synonyme de dépannage. Il nous sort des matchs moyens que nous apprécions, mais lui-meme sait et sent qu’il ne joue pas à sa juste valeur

Il n’est pas dans sa zone de confort à gauche (même si c’est vrai qu’il faut que le joueur moderne sache jouer partout), sachant qu’il ne tire presque pas avec le pied gauche. Et, les gauchers de métier appelés ces dernières années n’ont jamais tenté d’être assidument performants ni constants, d’où les inquiétudes persistants des observateurs.

L’arrivée d’Abdou Diallo va au moins apporter un peu de souffle et même libérer (mentalement) certains de ses (nouveaux) coéquipiers. Endurant, Diallo est tactiquement discipliné et est doté d’un bon coffre physique, et est également capable d’enchainer des centres en mouvement comme nous avons pu le constater hier, en Ligue 1.

Son sens d’anticipation fait qu’il prend souvent le dessus sur ses vis-à-vis pour aussi rapidement mettre sur orbite ses coéquipiers. Et, comme beaucoup de latéraux modernes, c’est un joueur qui va pouvoir apporter offensivement, récupérer des ballons, se projeter vers l’avant et participer aux contre-attaques.

Si être un bon arrière moderne est égale à apporter offensivement son soutien, grâce à l’endurance, la technique, le sens tactique, la lecture du jeu des coéquipiers, c’est que Abdou est l’un des joueurs qui mérite le nom de latéral gauche.

Si l’être demande à rester lucide pendant les assauts adverses, à s’appliquer au niveau des longs et courts centres en intervalle, diagonal ou en médian, c’est qu’Abdou Diallo est une bonne option pour le Sénégal.

Publicité

Ad Widget

Recommandé pour vous

A propos de l'auteur: Pape Amadou KANOUTE

Hello, je suis Pape Amadou, journaliste rédacteur web, basé à Dakar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 1 =