COVID-19 : De l’urgence de la digitalisation

Publicité

Ad Widget

Le monde entier est en train de subir la pandémie de la COVID-19. Toutes les nations se mobilisent pour faire face à la propagation du virus.

Après des mesures de confinements sévères et des fois insoutenables pour certains États, l’heure est au déconfinement. Situation d’autant plus sensible qu’un vaccin n’est pas encore disponible pour une éradication totale du virus.

En fait, on peut circuler, mais il faut faire attention car les risques de contamination existent. Les États nous proposent des mesures barrières : le port des masques dans des endroits publics, la distanciation physique, une hygiène accrue des mains par un lavage régulier ou l’utilisation de gel hydroalcoolique.

Il devient évident que cet état des choses aura un impact évident sur notre quotidien, notre façon de vivre et notre façon de travailler.

La présente réflexion a pour ambition de partager quelques faits et enjeux sur l’impact de la pandémie de la COVID-19 sur nos vies, et celles de nos entreprises.

REDUCTION DES VOYAGES

Malgré les ouvertures timides des différentes frontières au sein des différents États. Les gens seront moins enclins à voyager surtout à l’international. D’autant plus, il est improbable de voir la réouverture des séminaires et colloques internationaux de sitôt. Donc les raisons de voyager diminuent. Et les mesures de sécurité au sein des différents aéroports rendent juste les voyages d’affaires impossibles. Certains États soumettent les voyageurs à 14 jours de confinements à l’arrivée. C’est tout simplement incompatible avec un voyage d’affaires.

Au niveau de l’enseignement professionnel, le secteur des formations nécessitant la présence des apprenants  est particulièrement atteint ; car pour continuer à les réaliser il faut mettre en œuvre des logistiques particulières garantissant la distanciation sociale et nous imaginons mal des Formateurs pouvant exercer en portant des masques de protection.

Sur un autre plan, la période de confinement avec l’utilisation du travail à distance aura fait comprendre à certains entrepreneurs qu’ils peuvent travailler à distance avec leur équipe. Certains vont se poser la question de l’utilisation de locaux onéreux pour faire des bureaux.

De même que pour les logements, il n’est plus si utile de rester dans les grandes villes et subir les embouteillages, la pollution, les risques accrues de contamination. Il suffit d’avoir une connexion internet et certains peuvent continuer à travailler. Alors ceux-là pourrons choisir leur nouveau domicile suivant de nouveaux critères de confort.

L’URGENCE DE LA DIGITALISATION

Il devient évident que la réponse mondiale aux effets de la pandémie de la  COVID-19 est la digitalisation.

Le monde va accélérer sa numérisation. Les événements ne vont pas disparaître mais ils seront différents. Si on peut imaginer la baisse des séminaires et colloques internationaux on peut prévoir une hausse tangible de Webinaires.

Les formations présentielles auront tendances à être remplacées par des formations virtuelles.

Les opérateurs des télécommunications doivent se tenir prêts car ils verront augmenter l’utilisation de leurs services avec tout le suivi de supports utilisateurs et services après-ventes. Il serait judicieux qu’ils organisent leurs équipes pour faire face à l’afflux des requêtes et demandes qui arriveront.

Conséquemment le E-commerce va prendre un envol sans précèdent. Les entreprises, surtout africaines, ont intérêt à investir afin de rendre disponibles des biens et services sur Internet.

Il s’agit d’un gros changement ! Et comme tous les changements, il y a des effets négatifs et positifs.

Sur le plan économique, il y aura des fermetures d’entreprises. Celles qui n’auront pas pu s’adapter à la nouvelle donne. Il y aura donc des pertes d’emplois.

Mais il est urgent de penser autrement. Il y aura l’émergence de nouvelles opportunités demandant une reconversion des compétences.

Tous les secteurs de vie sont concernés, le mode de vie du monde entier est touché.

PERSPECTIVES

La situation mondiale en cours est tout simplement inédite, elle ne passera pas sans laisser une marque profonde à nos comportements.

Il faut s’attendre à un essor tangible du travail à distance et du E-commerce dans plusieurs secteurs d’activités.

Nous pensons qu’une des cibles sera l’Education avec l’émergence des Universités virtuelles qui vont composer avec des cours présentiels et en ligne.

Beaucoup de solutions existent déjà dans ce secteur mais n’étaient pas assez répandues auprès de nos institutions universitaires.

Dans le cas particulier de l’Afrique, l’émergence des universités virtuelles devient une opportunité.

Nous entrevoyons une reconversion des restaurants qui devront développer leur capacité de livraison à domicile au détriment de salles somptueuses où les convives se mettaient à table.

Ce qui permet l’introduction de nouveaux acteurs dans le secteur de la restauration qui avec un peu moins d’investissement peuvent devenir très vite opérationnels ; surtout avec l’aubaine de communication que leur offre les différents réseaux sociaux.

La pandémie  de la COVID-19 nous oblige à plonger en plein dans le monde numérique. Nos nouvelles habitudes devront s’accompagner d’un nouveau mode de pensée. Il est important de comprendre que dans le monde numérique les frontières telles que nous les connaissons s’estompent. Internet est un village planétaire et le monde évolue vers la citoyenneté numérique.

La notion de distanciation sociale va devenir de plus en plus une réalité. Le monde numérique éloigne l’Homme de l’homme et insère un écran comme canal de Communication.

Paul KAMGANG

Ing, PMP – Fondateur  APMA

African Project Management Academy

(Esprit Magazine)

Publicité

Ad Widget

Recommandé pour vous

A propos de l'auteur: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =