Le cache-nez, devenu aujourd’hui une tendance

Publicité

Ad Widget

Par Maurelle Kouakou (Esprit Magazine)


Un accessoire avant tout dédié au personnel médical particulièrement aux chirurgiens, le cache-nez est aujourd’hui devenu une tendance, du fait de la pandémie du Covid19. Look santé !

Masques chirurgicaux, masques FFP2 ou maques en tissus pagnes, tous épousent le look santé. Face à l’épidémie de coronavirus, des populations dans le monde entier se sont ruées sur ces masques de protection. Presque impossible de rencontrer une personne sans cache-nez.

En Chine, précisément à Wuhan considéré comme le berceau de l’épidémie du Coronavirus, le port de cache-nez s’est rapidement répandu, suite aux recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Cette organisation préconise de se couvrir la bouche et le nez en cas de toux et d’éternuements, afin de prévenir la propagation de l’infection. En effet, le Covid19 se transmet par les postillons (éternuements, toux), souligne l’OMS.

Dans nombreux pays, les autorités sanitaires ont encouragé les populations à portes des cache-nez. Cet appel a causé une rupture de stocks dans les pharmacies y compris dans les usines de fabrication.

En Afrique, certains, notamment des tailleurs, ont trouvé des astuces pour confectionner des masques à l’aide du pagne. Une pratique qui se laissant apprécier par des usagers.


« Je trouve les cache-nez confectionnés avec le pagne très stylés. C’est très beau, je les préfère contrairement aux autres genres », a fait savoir une étudiante.

Dans les grandes artères des capitales, il est courant de voir des jeunes déambuler entre les voitures pour vendre des masques faits à base de ces tissus africains.


Selon certains médecins, ces masques pourraient être contre-productifs, car la plupart des gens mettent leurs mains sur cet accessoire après s’être gratté le visage ou s’être frotté le nez, qui n’est autre qu’un moyen de propagation du virus.

D’un accessoire de médecine à une tendance, les professionnels de la santé ont rappelé que la fonction première de ce masque est de se protéger de la contagion.

Depuis l’apparition du coronavirus, plusieurs mesures d’hygiène sont observées chez les populations dans le but d’éviter la propagation du virus. Parmi elles figurent le cache-nez, dont les masques chirurgicaux et les masques FFP2 sont ceux recommandés.

Publicité

Ad Widget

Recommandé pour vous

A propos de l'auteur: admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 × 24 =